Web Analytics
Throne Of Tech
Votre Portail High-Tech français

Dans Chrome 76 la navigation privée sera vraiment indétectable

0 825

Chrome 76, la prochaine version du navigateur de Google qui sera déployée le 30 juillet 2019, verra son API FileSystem modifiée. Puisqu’il s’agit de sécuriser d’avantage la navigation privée, il sera plus difficile pour les sites Internet de détecter le mode Incognito d’un internaute. Un changement qui inquiète les éditeurs qui utilisent des paywalls.

Parmi la liste des fonctionnalités de Chrome 76, le nouveau fonctionnement de la navigation privée fait débat auprès des éditeurs qui utilisent des paywalls. Google leur conseille de ne pas réagir impulsivement.

Le mode Incognito de Chrome 76 vraiment indétectable

Le mode navigation privée de Google Chrome ne permet pas de dissimuler totalement ses activités sur Internet, mais il restreint drastiquement les informations qu’un site Web peut récolter sur ses visiteurs.

Jusqu’à présent, les sites Internet pouvaient détecter l’utilisation du mode Incognito par un internaute, à cause d’une « faille involontaire » dans Google Chrome. Toutefois, une correction de l’API FileSystem, qui sera déployée le 30 juillet 2019 avec Chrome 76, rendra cette action impossible.

Google précise que son API a été modifiée « pour remédier à cette méthode de détection du mode Incognito » et s’engage à maintenir cette protection pour assurer la confidentialité et la sécurité des utilisateursde son navigateur Internet.

Les sites de presse inquiets

De nombreux sites de presse utilisent des paywalls. Il s’agit de systèmes de comptage qui offrent un certain nombre d’articles gratuits à tous les visiteurs d’un site, puis qui les contraint à s’abonner pour en lire plus.

Puisque le mode Incognito réinitialise les cookies, il permet aux visiteurs de contourner les abonnements. Et certains sites, comme The Boston Guide, ont pris des mesures drastiques pour contrecarrer cette pratique : empêcher tout internaute en navigation privée de consulter les articles.

Une sélection qui sera donc impossible avec la modification de l’API FileSystem. Intransigeant, Google ne leur offre aucune solution, mais leur conseille simplement de « surveiller l’effet du changement de l’API FileSystem avant de prendre des mesures ».

Selon la firme de Montain View, le comportement des utilisateurs pourrait être différent de ce qu’imaginent les éditeurs. Ainsi, cette modification ne serait pas nécessairement un coup dur pour la presse en ligne.

Source : 9to5Google

vous pourriez aussi aimer